Julie

Je me rappelle la première fois que je t’ai vu au lycée, je me suis dit  » elle a pas l’air facile »; après quelques jours et une seule discussion, je savais qu’on serait inséparables.

Des discussions interminables sur l’art, la vie, nos rêves, nos projets, des excursions à Paris,Nice et des soirées inoubliables dans ta voiture à refaire le monde.

Puis trois années en colocation,  à regarder nos séries jusqu’à pas d’heures, faire des gâteaux à 4h du mat… Je me rappelle aussi la fois où tu m’as sauvé en réparant la statuette que j’avais fait tomber par terre 1h avant l’examen, les soirées jet ski et j’en passe.

Après avoir pris quelque temps des chemins différents il était évident qu’on se retrouverait . Comme s’il y avait des liens de sang, la rupture ne pouvait pas être trop longue. On a toujours était différentes sur plusieurs points (la forme) mais pas sur le fond.

Aujourd’hui j’ai le regret d’habiter loin de toi mais comme le dit la citation  » Les vrais amis ne sont jamais loin, peut-être dans la distance, mais pas dans le cœur »

Je ne peux pas être plus de 3 jours sans avoir de tes nouvelles et je me sens toujours aussi proche de toi.

Nous avons plein de rêves en commun, aujourd’hui je suis fière que tu en ai réalisé un.

Tu vas être une super maman pour Milo je n’en ai aucun doute.

Prioutch

12041936_902237903158096_1981039029_n 12047264_902237843158102_473011813_n

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s