Les mangeurs de cerveaux

 

Ouh le gros titre qui fait peur !! Ce n’est pas ni un conte pour enfant ni le nouveau film d’horreur en vogue mais une bien triste réalité : l’impact des écrans sur le développement cérébral des bébés.
Je sais qu’on va me dire « encore une orthophoniste qui vient nous rebattre les oreilles avec les dangers des écrans ». J’en suis d’avance désolée, mais recevant de plus en plus de tout-petits sans langage il est évident que la question nous alarme. Mon but ici, n’est pas de pointer du doigt et encore moins de lancer la première pierre. Je vous propose seulement une réflexion partagée et quelques petites astuces pour aider au quotidien.
J’ai récemment lu un article scientifique qui disait que la majorité des Hommes (vous, moi, Monsieur le Président…) n’utilisent qu’environ 10% des facultés de leurs cerveaux. Une récente étude a montré qu’une forte exposition aux écrans chez les jeunes enfants (avant 3 ans) fait encore chuter ce pourcentage (entre 8 et 9%). Et en plus d’impact sur le développement cérébral cela entraîne également des répercussions sur le vieillissement prématuré des yeux, un retard dans la construction et la représentation du monde (cf vidéo : dessin du bonhomme).
Un exemple pour illustrer : regarder une émission (dessin animé…) n’empêche PAS le cerveau de fonctionner mais le limite. En fait c’est comme si vous demandiez à votre enfant de mettre de façon répétitive une pièce dans une tirelire : le cerveau est obligé de fonctionner pour réaliser la tâche, mais comme vous lui demandez toujours la même chose il ne se développe pas et se limite à cet apprentissage. Alors que si vous lui donnez un jeu d’encastrement avec un carré, un rond, un triangle… le cerveau devra développer beaucoup plus de facultés pour réussir la tâche.
Ce que je vous dis n’est pas évident car beaucoup de parents nous répondent « mais ce n’est pas moi, c’est lui/elle qui n’est intéressé(e) que par ça, il/elle ne veut pas prendre ses jouets, il/elle ne veut que ma tablette/téléphone/Tv ». Et oui vous n’êtes pas forcément responsables de cette addiction précoce aux écrans, c’est un réel problème de notre société actuelle. Le fait est, que nous sommes (presque) tous accrocs à la technologie et sans nous en rendre compte. Et les bébés n’y échappent pas. Plus un objet est présenté à l’enfant plus il s’y intéresse. Ainsi le fait de voir ses parents regarder leurs téléphones, ou lorsqu’on veut prendre bébé en photo plusieurs fois par jour …. C’est autant de fois où l’enfant voit l’objet et s’y intéresse.
Si vous vous rendez compte que votre enfant est addict aux écrans et que vous ne savez pas comment faire voici quelques conseils pour diminuer en douceur (car comme toute addiction votre enfant va devoir se « détoxifier » et le but n’est pas qu’il hurle toute la journée, pour lui comme pour vous).
1 ) Commencer par éliminer les écrans sur les temps de repas. La télé doit être éteinte, il en suffit pas de couper le son et de mettre l’enfant dos à la télé, car votre regard va forcément « fuiter » vers l’écran et ainsi vous coupez la relation et la communication avec votre enfant. Le temps de repas doit être un moment de partage et de complicité. Mettez- vous face à votre enfant, parlez-lui, chantez. Toutes les vieilles astuces de l’avion, du petit train ça marche aussi. Rétablissez le contact avec votre petit bout.
2) Accordez lui des moments privilégiés. Le matin ou l’après-midi, profitez d’un moment (20minutes) avec votre bout de chou. Pour cela éteignez votre téléphone et rangez- le. Et tant pis pour les photos. Prenez le temps de jouer, de chanter, de rire avec votre bébé, roulez-vous par terre, faites-lui des chatouilles, lisez une histoire. Vous verrez que cette bulle sans écrans sera aussi bénéfique pour lui que pour vous, une petite bouffée d’air frais. Le contact humain à l’état pur.
3) Prenez le temps de sortir. Rien de pire que de rester enfermer toute la journée, entre les écrans, la lumière artificielle et la chaleur de la maison… On met les manteaux et on sort, un grand coup d’air frais pour le cerveau. Et on en profite pour parler et commenter la nature qui nous entoure : les feuilles qui tombent, les fleurs qui poussent, les animaux qu’on rencontre… Plus votre enfant sera au contact du réel plus son développement langagier sera riche et harmonieux. Même s’il n’est pas en âge de vous répondre, montrez-lui, donnez-lui le goût de s’intéresser au monde réel.

En lien je vous mets une petite vidéo pour résumer. Sachant qu’une petite chanson vidéo ou un dessin-animé n’a jamais tué aucun enfant, l’important est de ne pas tomber dans l’excès ni de les ancrer dans les habitudes (à chaque repas, chaque soir pour le dodo…) cela doit rester un plaisir et un loisir occasionnel.
Pour toute question, les orthophonistes sont à votre disposition et seront ravis de vous répondre.
Bon courage et accrochez-vous, vous en êtes tout à fait capables ☺

66minutes : le danger des écrans
https://www.6play.fr/66-minutes-p_825/66-emission-du-14-janvier-c_11860821

Maria GUERIN
Orthophoniste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s